Récemment, j’ai rompu avec mon cœur de lycéen. Nous avons été ensemble pendant 5 ans. C’était la seule femme avec qui j’avais jamais été. Je m’étais dit, avant de me lancer dans une autre relation avec une femme de mon âge, que je voulais être avec une femme plus âgée. J’ai longtemps fantasmé d’être avec une femme plus âgée et sexy.

Un peu de moi-même. J’ai 23 ans. Je mesure 1,80 m. Je suis très en forme, j’ai des abdominaux de 6 et une poitrine bien définie. J’ai des cheveux blonds sales et bouclés et des yeux bleus. Je suis extrêmement bien accroché. 23cm de long et aussi épais qu’une canette de boisson gazeuse.

Mon ex n’a pas pu supporter ma taille. J’ai pensé qu’une femme plus âgée pourrait peut-être supporter ma taille. Je n’avais jamais ressenti ce qu’on ressent quand on fait une pénétration en profondeur. C’était une grande partie de mon désir d’être avec une femme plus âgée.

Trois semaines après notre rupture, je travaillais dans une ville où je n’étais jamais allée. J’avais fini ma journée et j’avais dîné. J’ai décidé de me faire couper les cheveux. Je cherchais un salon de coiffure. Quand je suis passée devant un petit centre commercial, il y avait un petit magasin dans le coin. Le salon de coiffure de Julie. Je me suis garée et je suis entrée.

C’était un petit salon avec une chaise, un miroir, une station de lavage et une porte dans le coin arrière. Il y avait une femme d’une soixantaine d’années qui se faisait couper les cheveux sur cette chaise. C’est là que j’ai vu Julie couper les cheveux de cette femme.

Elle était petite, d’environ 1,5 m, mais pas trop grande. Elle avait les cheveux blonds et les yeux bleus ; son corps était grand ; un énorme cul et une énorme poitrine. Elle semblait avoir environ 45 ans lorsque la porte s’est refermée. Elle s’est approchée de la caisse où je me tenais. “Bonjour, je peux vous aider ?”

“Oui, je voudrais me faire couper les cheveux”, j’ai réussi à répondre. Je la regardais toujours de la tête aux pieds.

“Vous avez de la chance, il me reste une place avant de fermer. Et c’est vide. Assieds-toi, chérie.”

Je me suis assis et j’ai attendu en la regardant couper les cheveux de la femme. Son cul était incroyable et ses seins énormes. Son jean montrait son cul. Et sa chemise montrait des tonnes de décolleté. Au bout d’une dizaine de minutes, elle a coupé les cheveux de la femme. Elle s’est levée, a payé et est partie. Julie m’a regardé attendre dans mon fauteuil et m’a dit

“Juste une minute, chérie, je dois balayer ce bordel.” Elle a dit en balayant les cheveux. Quand elle s’est penchée, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder son énorme cul. Il était si gros, si rond et si parfait. Quand elle s’est retournée pour vider le bac à poussière, elle s’est retournée et m’a vu la regarder. Elle a souri et j’ai détourné le regard pour faire croire que je n’avais pas seulement regardé son cul. Dans ma tête, je me disais qu’elle venait de vous attraper. Elle s’est alors retournée pour fermer le panneau ouvert et a dit

“Ok chérie, assieds-toi !” Je me suis levée, je suis allée m’asseoir sur la chaise et je l’ai regardée dans le miroir. “Alors, qu’est-ce que tu veux faire, chérie ?” Elle me demande.

“Juste une belle coupe, s’il vous plaît”, je lui réponds.

“Ok, bien sûr, chérie.” Elle a dit en passant ses doigts dans mes cheveux. “Wow, tu as de beaux cheveux !”

“Merci” lui ai-je répondu. Elle a commencé à me couper les cheveux. Elle était très extravertie. Nous avons parlé de tout, de mon travail à la façon dont je fais encore du sport. Et j’ai joué au hockey quand j’étais enfant. C’est à ce moment-là qu’elle semblait se faire un devoir de me dire que son fils avait grandi et avait déménagé, mais qu’il jouait aussi au hockey. Et elle n’a pas pu le surveiller, mais elle n’a pas manqué le programme chargé car elle est une mère célibataire. Jackpot qu’elle est célibataire.

Après cela, nous avons continué à parler, mais ça a semblé changer. Et maintenant, nous flirtions entre nous. On aurait dit qu’elle prenait son temps pour me couper les cheveux. Comme si elle s’arrêtait pendant que nous parlions. Ça ne m’a pas dérangé de penser que prendre son temps, c’est amusant.

Pendant que nous parlions, elle se promenait devant moi. Elle coupait le devant de ma tête et mon côté me brûlait. Ses énormes seins juste devant moi sont à quelques centimètres. La chemise qu’elle portait montrait des tonnes de décolleté. Je commençais à bander dans mon pantalon. Mais je n’étais pas inquiet car j’étais couvert par le drap qu’elle m’avait mis. Je sentais que j’étais presque dur, un bon solide à moitié dur. J’ai dû me déplacer sur la chaise pour m’ajuster alors que ma bite monstrueuse devenait plus dure.

Puis elle est repartie derrière moi et je pense qu’elle me coupe encore les cheveux. Alors qu’elle enlève le drap qui me couvre. J’ai été choqué et j’ai tout de suite regardé en bas. En voyant ce que je pensais voir. J’ai mis la main à la pâte dans mon jean. Je l’entends dire : “Ok chérie, qu’est-ce que tu en penses ?”

Mais quand elle a dit le mot “penser”, sa voix a changé. Je la regarde dans le miroir et je la vois regarder par-dessus mon épaule. Elle essayait probablement de voir ce que je regardais. Elle est là, les yeux grands ouverts, la mâchoire baissée, regardant mon bourrelet. Tout ce que j’ai pu sortir, c’est “uummmm je suis désolé madame”

Elle me regarde dans le miroir et dit

“Oh chéri, tu n’as pas du tout besoin d’être désolé.” Je vois ses yeux redescendre et regarder à nouveau le renflement. “Oh mon Dieu, chérie, ne sois pas désolée du tout.” Elle a mis ses mains sur mes épaules. Et dit “Je suis fermé pour la nuit maintenant, tu veux rester un peu et retourner là-bas avec moi ?” Alors qu’elle regardait la porte dans le coin arrière.

J’ai regardé la porte aussi et je n’ai même pas pensé. J’ai juste dit “SÛR”. En la regardant dans le miroir, ma bite a recommencé à durcir. Rapidement, elle regarde à nouveau ma bosse, je l’entends respirer et elle la voit grossir à nouveau.

“Oh wow.” dit-elle en s’approchant et en verrouillant la porte d’entrée. Je me lève et me tourne vers elle alors qu’elle revient vers moi et ouvre la porte dans le coin arrière du magasin. Elle se retourne et me regarde alors que je marche sur mon renflement qui est maintenant presque plein. Je la vois sourire puis se mordre la lèvre inférieure avec un petit sourire de vilaine fille sur le visage. J’entre dans la pièce et je vois un bureau et un canapé. Je rentre et je me retourne lorsqu’elle ferme la porte.

Elle s’avance vers moi et pose ses mains sur ma poitrine. Je me penche et je l’embrasse tout en posant mes mains sur son énorme cul. Elle se libère de son baiser et saisit ma chemise à deux mains et la soulève. Je lève les bras pendant qu’elle la soulève de moi. Ses yeux scrutent le haut de mon corps. Elle sourit en me regardant et me dit “Omg your fit. J’ai le fantasme d’être avec un jeune étalon sexy depuis si longtemps maintenant.” Je sens ses mains descendre jusqu’à ma ceinture. Ses mains s’arrêtent à ma ceinture et commencent lentement à l’enlever. Je la regarde toujours dans les yeux et je lui réponds.

“Ça fait si longtemps que je veux être avec une femme plus âgée et ronde.” Elle sourit, je me penche et l’embrasse. Alors qu’elle ouvre ma ceinture et ferme ma braguette. Elle arrête de m’embrasser. Elle me regarde et me demande

“Quel âge as-tu, mon chéri ?”

“23”, je réponds.

“J’ai 46 ans” dit-elle en prenant du recul. Elle regarde en bas. Ma braguette s’ouvre en montrant mon caleçon rouge. Le renflement est pour le moins visible. En la regardant vers le bas, elle a la bouche grande ouverte et les yeux grands ouverts. Elle dit

“Oh mon Dieu, ton énorme !” Ses yeux remontent et regardent dans les miens. Puis elle demande : “Vas-tu t’occuper de ton cougar, jeune étalon sexy ?” Je souris et je réponds

“Oui, je le suis !” Elle me sourit en retour en me regardant, très heureuse et excitée. Je dis à voix basse et profonde. “Mets-toi à genoux.” En me regardant dans les yeux, elle s’agenouille. Elle me regarde toujours dans les yeux. “Ce n’est pas confortable dans mon jean que tu sortes cette putain de grosse bite.” Elle mord encore sa lèvre inférieure puis dit.

“Tu es un vilain garçon, chéri.” Elle se lève et met une main de chaque côté de mon pantalon, près de mes hanches, et les abaisse. Lentement, la base de ma tige apparaît et sa mâchoire s’abaisse : “Oh mon Dieu, c’est énorme !” Elle regarde à nouveau dans mes yeux et sourit. Et puis elle regarde à nouveau vers le bas. Elle me dit : “Regarde comme cette putain de bite est épaisse !” Elle baisse encore mon pantalon. Elle dit : “C’est trop long, où est la fin ?” Oh putain, chérie, c’est tellement énorme !” Puis elle sort et la frappe presque au visage alors qu’elle se tient droite. Elle sourit alors qu’elle se lève et s’accroche à la main droite.

Elle dit : “Ma petite main ne peut même pas l’entourer, elle est si épaisse.” Elle regarde à nouveau vers le haut et sourit. Elle dit “wow c’est la plus grosse bite que j’ai jamais vue !! de deux fois plus grosse que le miel de merde. Wow ! Quelle est la taille de cette bite monstrueuse ?”

“13 pouces.” Je lui réponds.

“Wow 13 oh mon dieu c’est presque deux fois plus gros que le plus gros que j’ai eu. 18cm, c’est la plus grosse que j’ai jamais eue. Mais tu es bien plus épaisse.” Puis elle resserre sa prise en le regardant dans sa main. Elle ouvre la bouche et commence à le sucer lentement au début. Mais ensuite, elle commence à aller en ville et à la sucer sauvagement. Au bout d’un moment, elle la sort et crache dessus. En le caressant. Puis, juste au moment où elle le remettait dans sa bouche, je l’entends se dire : “Je n’arrive pas à croire que je sois une telle salope ! J’étais époustouflée, mais ça m’a tellement excitée. Puis je me suis dit que je devais la prendre en charge. C’est ce qu’elle veut.

Je me penche et je lui attrape les cheveux. Je l’arrache de ma bite et lui demande “Qu’est-ce que tu as dit ?” Elle lève les yeux, surprise que je l’aie entendue. Avant qu’elle ne puisse répondre, je lui dis “oui, j’ai entendu ce que tu as dit”. En tenant toujours ses cheveux, je me penche et lui chuchote “tu aimes que tu sois une salope, n’est-ce pas ?”

Elle me regarde dans les yeux et me dit doucement “oui”.

Je me redresse et je prends ma bite dans ma main droite. Tout en tenant ses cheveux d’une voix ferme, je lui demande “tu as trouvé un jeune étalon sexy et tu veux être sa petite salope de cougar, n’est-ce pas ?”

Elle se mord encore la lèvre inférieure et me regarde dans les yeux en disant “Oui, je le veux, chérie, oh mon Dieu, oui, je le veux !

Je lui réponds rapidement “c’est bien maintenant suce ma bite, salope”. Elle l’a dans sa bouche en un clin d’œil et devient folle dessus. Elle la suce comme une championne. C’est tellement bon. Je gémis “oh putain oui c’est bon salope. Suce ma putain de grosse bite. Putain oui, suce-la, oh putain.” J’enlève mon pantalon, puis je remarque qu’elle est encore toute habillée. Je l’arrache de sa bouche. Elle lève les yeux, surprise, et dit .

“Qu’est-ce qui ne va pas, chérie ?”

“Il faut qu’on te mette à poil, salope !” Je lui réponds. Elle sourit et se lève en enlevant sa chemise puis son soutien-gorge. Elle me regarde en attendant de voir comment je réagis à ses énormes nichons. Ma mâchoire est tombée lorsqu’ils sont tombés. Ils étaient énormes et ses tétons aussi étaient énormes. Je lui dis “on va te faire deux fois plus gros que ce que j’ai déjà vu de trop salope”. En regardant ses nichons.

“DDD’S !” dit-elle en souriant.

“Wow”, je réponds en les attrapant un dans chaque main. Je me penche et je lui lèche et suce ses tétons. Je les grignote. Puis elle me tourne le dos et enlève son pantalon. En me regardant, elle me pousse le cul vers l’extérieur.

“Tu aimes les grosses fesses ?” me demande-t-elle en glissant son pantalon et sa culotte sur le sol. Elle les écarte, je lui tends la main et lui attrape son gros cul.

Je lui dis : “Putain, oui, salope, j’aime ce putain de gros cul. Oh mon Dieu, il est énorme.” Elle se retourne vers moi et on s’embrasse à nouveau. Jusqu’à ce que je m’éloigne et dise . “Ok maintenant que tu es nue tu peux sucer ma bite salope.”

Alors que j’attrape ses cheveux et que je la pousse sur ses genoux. Elle me regarde pendant que je la pousse et dit . “Oh oui, chérie, je ne veux pas t’embrasser alors que j’ai une grosse bite à sucer à la place.” Il retourne dans sa bouche.

Elle le suce comme une tête mouillée, sauvage et maintenant débraillée. Il faisait si chaud en la regardant la sucer aussi profondément qu’elle le pouvait. Jusqu’à ce qu’elle se mette à genoux à chaque fois. “Uuuggghhh ugh uuughh uuughh uuuggghhh uuuggghhh uuughh”

“Putain oui, salope, suce-le ! Oh putain oui tu le suces si bien !”

“uuggghhh uuuggghhh uuughh uuughh ugh ugh” Elle sort pour de l’air qu’elle crache dessus. Puis elle le caresse en me regardant en souriant et en me demandant.

“Tu veux baiser mes gros nichons, chérie ?”

“Oui, je veux bien, salope.” Je lui réponds. Toujours debout devant elle, à genoux. Je regarde en bas alors qu’elle attrape ses seins et que je le fais tomber entre eux. Elle les pousse ensemble quand je commence à le pousser. Elle regarde en bas, glousse et dit

“Wow, c’est mieux qu’une bite normale. Ils disparaissent entre mes gros seins mais pas toi oh wow regarde cette putain de grosse bite. Baiser mes seins oh wow chérie oh mon dieu oui.” elle me regarde en souriant “Woohooo chérie !”

Elle me dit en me regardant de nouveau. “Regarde ça, ça fait du bien, chérie ? Est-ce que ça l’est ? Est-ce que cette jeune grosse bite se sent bien entre mes vieux gros seins hmmmm ?”

“Oh oui ça fait salope oh putain ça fait tellement de bien. Tu veux le sentir dans ta chatte maintenant ?” Je demande.

“Oh mon dieu oui chérie tu n’as pas idée !”

Elle dit en me regardant. Elle se lève alors que je le caresse. Elle se met sur le dos sur les pieds du bureau écartés. Elle me dit “Je suis réparée, chérie, pas besoin de préservatifs ! Oh mon dieu je veux cette putain de grosse bite de miel”

Je m’approche et je lui tape la chatte avec ma bite dure comme du roc. Puis je le glisse lentement pendant qu’elle halète. “Oh mon Dieu, putain, c’est incroyable.” Elle était si mouillée qu’elle a fait la moitié du chemin avant que ça ne soit un peu serré. Je l’ai poussé lentement à l’intérieur et à l’extérieur en le faisant entrer en elle. Elle gémit : “Oh oui, fais-le travailler en étirant lentement ma chatte.” Après environ 5 minutes, j’étais à fond dedans. Je me sentais si bien pour baiser jusqu’au bout. Mon ex en a pris la moitié et c’est tout !

Julie a tout pris et a adoré. Quand je l’ai vu s’enfoncer dans les couilles, je lui ai dit. “Oh putain oui salope, c’est toi qui a tout pris. Oh mon Dieu, c’est incroyable.” Elle me regarde et me répond

“Oh mon Dieu, c’est un miel incroyable. Je me sens si pleine. Je vais bientôt jouir !” Je l’ai baisée sur le dos pendant un moment. Elle est venue deux fois. Puis je l’ai baisée par derrière, elle est revenue. Cette fois, elle m’a éclaboussé. Un énorme jet est sorti quand elle est venue. Elle a crié en arrivant. “OH MON DIEU OH MON DIEU AAAAHHHHHHHHHH PUTAIN”

En regardant ma bite la frapper alors qu’elle me couvrait. Je dis “oui oh wow ton giclage. Oh oui cum dur salope. Et voilà, oui.” Tout son corps tremble pendant qu’elle éjacule. Après s’être arrêtée, elle me demande. “Oh mon Dieu, chérie, j’ai bien giclé, non ?

“C’est sûr”, lui répond-je.

“Oh mon dieu, je n’ai jamais fait ça avant.” Elle continue de battre son chien et je sens que ça va bientôt être son tour. D’une voix grave, je dis.

“Salope, je vais bientôt jouir aussi.” Je la battais maintenant fort. Elle crie,

“Je veux que tu te retires et que tu viennes sur mon visage, chérie ! J’ai toujours rêvé que si jamais je baisais une bite monstrueuse, j’aurais envie qu’elle jouisse sur moi ! Veux-tu jouir sur mon visage, chérie.”

dit-elle en me regardant dans la mare de son chien.

mes cuisses en lui bottant son gros cul ! Clap clap clap clap clap ! ! “Bien sûr que je vais jouir sur ton visage salope !!” Je réponds en tapant dans mes mains : “Voilà que je jouis !” Je gémis en le saisissant et je commence à le caresser. Elle se retourne si vite et s’agenouille devant moi.

“Oh mon dieu chéri, tu m’as tellement bien baisé. Je n’ai jamais joui plus d’une fois, tu m’as eu 3 fois. Oh putain, regarde cette énorme bite. Jouis pour moi, chérie ! Marque moi ! Fais de moi ta salope !” Alors je commence à le sentir. Je suis si proche maintenant.

Je dis “ici je jouis ici je jouis ici je jouis oh mon dieu !! Oh FUCK FUCK FUCK YES.” Alors le premier coup est si intense. Une énorme corde de sperme frappe son visage. En regardant vers le bas quand elle touche sa joue droite, je l’ajuste et la dirige vers sa bouche. La deuxième vague touche son nez, une partie va dans sa bouche et le reste touche son menton puis son cou. Je n’avais aucune idée que je pouvais jouir autant. C’était une charge énorme. Je lâche ma bite et je passe mes mains dans mes cheveux en la regardant. Le sperme dans sa bouche sur son visage. Des gouttes sur son menton et sur ses seins. Je lui dis. “Putain, c’était bien.” Je glousse et je dis : “Oh, tu as l’air si bien avec ça sur le visage !”

Elle lève les yeux et avale. Puis elle sourit. Elle s’approche et saisit la base de mon manche et resserre sa prise. Et dit

“Je suis sûr qu’il y a encore quelques gouttes.” Alors qu’elle le caresse lentement jusqu’à la tête. Je tremble comme elle le fait dans le plaisir.

Je regarde en bas en voyant qu’un peu plus de sperme s’écoule et qu’elle se penche. Elle ouvre la bouche et suce la tête. Si fort qu’en sortant, elle fait un bruit de claque pop ! Elle me regarde et sourit en tenant toujours ma bite et dit “Je viderai cette bite monstrueuse n’importe quand, chérie !”

Puis elle recommence à le sucer. Elle prend tout ce qu’elle peut. Elle s’étouffe à chaque fois qu’elle prend tout ce qu’elle peut. Elle a la tête mouillée. Uuughh uuughh uuughh uuuggghhh uuugghhhh regardant dans mes yeux les mains sur ces nichons alors qu’elle se balance de haut en bas “uugghh uuughh uuughh uuuggghhh uuugghhh uuughh.” Puis un bruit de claquement de doigts quand elle le sort de sa bouche. Elle regarde ses seins et utilise son doigt pour faire jouir ses seins. Elle suce son doigt pour le nettoyer. Elle se retourne en souriant et dit qu’elle a encore du sperme sur la joue. J’utilise ma bite pour l’essuyer dans sa bouche. Elle continue à me regarder en souriant. Puis elle me suce à nouveau la bite pendant que je lui essuie le sperme dans la bouche. Je lui demande “alors ma petite salope, comment c’était ?” Elle sourit et me répond.

“Oh mon Dieu, c’était génial.” Puis elle recommence à me caresser lentement et me demande comment c’était pour toi ? Avant que je ne puisse répondre, elle commence à me demander “c’était bien ?” “Est-ce que je suis une bonne petite salope ?” Je réponds rapidement “Oh mon dieu oui tu l’es”. Je m’approche et je m’assois sur le canapé. Elle se lève et vient me rejoindre. Quand elle va s’asseoir à côté de moi, je l’arrête. Et je lui dis : “Qu’est-ce que tu crois faire ? Pensez-vous que nous avons fini ?”

“Hein ?” Elle me répond

“Je me suis juste assis ici pour que tu puisses me monter maintenant.” Elle regarde ma bite toujours aussi dure.

“Oh wow chérie ok oh mon dieu.” dit-elle en me chevauchant. Et grimpe sur ma bite. Elle se glisse droit dedans alors qu’elle descend.

Ça fait tellement de bien quand elle glisse ma bite dans sa chatte mouillée. “Oh putain oui, maintenant j’ai la chatte tendue.” Elle rit et dit

“Oh oui, tu le fais”, elle lève les jambes et se met debout. Et commence à plier ses genoux en rebondissant sur ma bite. Elle rentre et sort si facilement maintenant. Elle met ses mains autour de mon cou en rebondissant de haut en bas. Elle regarde en bas en essayant de regarder ma bite glisser dans et hors de sa chatte.

J’attrape son cul et je lui dis “Putain oui, voilà”. Ses énormes seins rebondissent comme des fous devant mon visage. Quand elle s’abaisse, je lui tire les hanches pour qu’elles me tapent sur les jambes. “Oui comme cette salope qui baise profondément cette bite ! Et voilà, oui, monte toute cette putain de bite.” Elle tourne la tête en reculant ses cheveux quand elle va plus vite.

“Putain de merde, chérie, je vais encore jouir ! Oh mon Dieu, oh putain de merde, putain de merde.” Ses seins rebondissent comme des fous. Elle monte jusqu’à la tête puis se baisse à chaque fois. En descendant, il y a eu un bruit de claque, claque, claque, claque. Puis, alors qu’elle recommence à jouir, son cul fait le bruit du claquement de doigts quand il frappe mes cuisses, elle crie un mot à chaque fois que son cul fait le bruit du claquement de doigts.

“OH”

“MY

“DIEU

“I”

” L’AMOUR ”

“CECI

“BIG”

“FUCKING”

“COCK

Puis elle a continué à crier sauvagement “Oh mon Dieu, je crompe encore aaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh.” Je la sens gicler à nouveau. Elle s’arrête de rebondir après avoir fini de cumer.

Je me penche et je lui fais faire un tour en bateau à moteur pour voir ses seins.

“bbbbllllllllluuuuuurrrr rrtbbrrbbbrrbrbbbbrrb”

Je le dis comme je le fais en bateau à moteur. Elle me tient toujours le cou en riant. Je m’arrête, je la regarde et je glousse. Puis elle se met à me grincer des hanches sur ma queue.

Elle me demande. “As-tu plus de sperme pour moi là-dedans, chéri ?”

“Oui, ça fait plus d’un mois !” Je lui réponds : “Je vais te faire un autre chargement.”

“Oh bien.” dit-elle. Elle se met à genoux entre mes jambes et recommence à me sucer la bite. Puis elle arrête de tenir la base de mon bâton et me regarde en le caressant. Elle me demande “Comment je fais pour la faire sortir, chérie, continue à me sucer ? Retourner dans ma chatte ? Titie fuck ?”

Je réponds rapidement “les 3 dans cet ordre”. Elle sourit et dit.

“Oh putain, t’es vraiment un mauvais garçon”. Elle dit en replongeant sur ma bite “uuughh uuughh uuughh uuuggghhh uuuggghhh uuughh.” Je la tire vers le haut et je l’enlève de ma bite en me levant. À genoux, elle me regarde encore. “Comment veux-tu que je sois miel ?” Elle me demande

“Encore un toutou !”

Je réponds.

“Oh bien.” dit-elle en se levant. “C’est mon préféré !” Elle va se mettre sur le canapé à genoux, penchée comme si on avait baisé un toutou tout à l’heure.

Je l’empêche de dire “non, pas comme ça”. Elle se retourne vers moi.

“Tu as dit toutou ?”

“Je sais mais pas comme ça. Par ici”, dis-je en attrapant le canapé. Je l’éloigne du mur. “Par ici, sur l’accoudoir, agenouillez-vous sur les jambes.” Elle a l’air de ce qui se passe ici, c’est nouveau. Je pousse sur son cou. “Penchez-vous juste là, les jambes ensemble. Penchez-vous sur ce canapé. Et pousse ce gros cul vers l’arrière. Oui, comme ça.” Son visage sur le canapé. Elle tourne la tête en me regardant. Voyant maintenant ce que je voulais.

“Oh putain, ça va être si profond comme ça !”

Elle me dit. Je m’approche d’elle et le glisse dans sa chatte. Elle gémit quand je le glisse dans sa chatte, plus profondément. “Oh honey mmmmmm mmmmmm mmmmmm Oh honey hhhhoooooollly fucking deeeeeep mmmmmmm.”

Salope d’expérience cherche jeune mec à baiser Préférence de la femme sexy :
Endroit de préférence pour le sexe de cette femme coquine: